Dans les coulisses de l’EMS - Adjudant-chef Frank

Dans les coulisses de l’EMS - Adjudant-chef Frank

Mise à jour : 04/11/2021

« Dans les coulisses de l’EMS » est une série de portraits visant à valoriser tous les acteurs qui prennent part au rayonnement de l’enseignement militaire supérieur français.

Introduction :

Dans les coulisses de l'enseignement militaire supérieur

  

 

Chaque année, près de 300 officiers supérieurs sont formés au Centre des hautes études militaires (CHEM) et à l’Ecole de guerre (EDG) : autant d’officiers qu’il faut équiper en matériel informatique, en plus des cadres permanents de la Direction de l’enseignement militaire supérieur (DEMS). L’adjudant-chef Frank est responsable du parc informatique de la DEMS. Interlocuteurs privilégiés des correspondants SIC (systèmes d’information et de communication) de ces établissements de formation, l’adjudant-chef Frank et sa cellule ont pour maîtres mots : anticipation des besoins, adaptation et réactivité. Doté d’une double casquette, il est aussi l’officier-sport de la DEMS.

 

Quelles sont les missions principales de la cellule Moyens- Réseau- Métiers ?

Ma cellule, qui compte le brigadier-chef Guillaume et moi-même, est responsable de la gestion du parc informatique de la DEMS et constitue le point de contact avec le centre interarmées des réseaux d’infrastructure et des systèmes (CIRISI) dans ce domaine. A ce titre nos missions principales sont :

  • d’effectuer la réception, l’affectation et le suivi du matériel informatique, et ce, jusqu’à sa mise en réforme ;
  • d’honorer les demandes des correspondants SIC des entités de la DEMS ;
  • de s’assurer en lien avec le commandement SIC de la DEMS de la réalisation du plan d’emploi des crédits informatiques ;
  • de lancer les demandes d’achat de matériel informatique.

Le parc informatique DEMS est important : il comprend plus de 2000 matériels et est essentiel pour la réussite de la mission de la DEMS.

A quels challenges faites-vous face dans votre travail ?

Les rentrées scolaires des officiers du CHEM et de l’EDG impliquent d’équiper près de 400 personnes en matériel informatique en un temps limité, et de gérer la réintégration des équipements en fin d’année. L’exercice majeur annuel de l’EDG « Coalition1 », qui nécessite plusieurs centaines d’ordinateurs portables supplémentaires et une réactivité constante, est également un véritable défi.

Le challenge qui restera gravé dans ma mémoire est notre intervention lors de la crise sanitaire en 2020, lors du premier confinement. Il fallait équiper rapidement en ordinateurs portables connectés au réseau interne du ministère une grande partie des cadres permanents de la DEMS. Notre action a permis d’assurer la continuité du service et d’adapter le mode de fonctionnement de la DEMS pour mettre en place la télé-activité.

Pour accomplir ces missions, il faut savoir anticiper les besoins (augmentation des effectifs d’officiers stagiaires, vétusté du parc informatique), communiquer avec chaque intervenant (correspondants SIC , CIRISI, clients), planifier à l’avance les activités et surtout, avoir du caractère, s’affirmer.

L'enseignement militaire supérieur

Parlons de votre autre casquette : qu’y a-t-il à l’agenda de l’officier-sport ?

En effet depuis 2012, j’exerce aussi la fonction d’officier des sports de la DEMS. Mon rôle est de proposer des activités et des manifestations sportives, de les coordonner, d'informer le personnel de la DEMS dans les domaines de l’éducation et l’entrainement physique militaire et sportif, ainsi que de mettre à jour les textes encadrant ces domaines au sein de la DEMS.

Mon objectif est de favoriser la motivation des personnels pour participer aux activités sportives, afin de renforcer la cohésion au sein de la DEMS et son rayonnement à l’extérieur de notre institution. Après 9 ans en tant qu’officier responsable des sports, le bilan est satisfaisant : participation à de nombreuses manifestations sportives organisées au sein du ministère des Armées, activités de sensibilisation au handicap, représentation du ministère lors d’événements sportifs tout public, etc.

Depuis 2020 notre élan a été coupé en raison de la Covid-19, provocant notamment l’annulation de notre participation au parcours de course Ekiden de la Rochelle. Mais j’ai espoir que nous pourrons lancer de nouvelles activités en 2022. Et d’ailleurs, j’invite toutes les bonnes volontés à me faire des propositions.

L'enseignement militaire supérieur

Crédit photos : ©L.Monnier 

L’exercice « Coalition » consiste en une mise en situation réaliste permettant d'appliquer les fondamentaux de la planification et de conduite militaires, dans le cadre d’une crise d'ampleur internationale, impliquant des pays fictifs en centre Europe. Joué chaque année, il vient valider l’enseignement reçu par les officiers de l’École de guerre, français et étrangers, voués à exercer dans un avenir proche de hautes responsabilités au sein des États-majors, des directions et services, et de divers organismes ministériels et interministériels.