La 67e session du Centre des hautes études militaires

La 67e session du Centre des hautes études militaires

Mise à jour : 29/08/2017

La 67e session du Centre des hautes études militaires a fait sa rentrée le 28 août 2017. Après un séminaire de rentrée à Biscarosse, les auditeurs ont entamé leur année de formation au sein du CHEM, rythmée par des cycles de conférences dans les locaux du CHEM, et les différentes missions d’études. Les auditeurs suivent également en parallèle la 70e session nationale « politique de défense » de l’Institut des hautes études de défense nationale (IHEDN).

Activités internationales

Les différentes missions d’études ont pour objectif de renforcer la compréhension qu’ont les auditeurs des grands enjeux de sécurité, d’approfondir leurs connaissances sur le processus d’engagement des forces et de mieux comprendre le fonctionnement des grandes organisations internationales.

La 67e session a ainsi effectué des missions d’études à Lille et Mons (CRR-Fr, SHAPE), au sein de la mission Barkhane dans la bande sahélo-saharienne, à Londres (RCDS, Parlement) et en Estonie - Lituanie (OTAN, Cyber, eFP). La session se rendra en outre aux Etats-Unis, à Washington (Département d’Etat, Pentagone, Congrès,…) et New York (Département des opérations de maintien de la paix).

Outre ces missions, des auditeurs de la session participent également à différents colloques internationaux montés en coopération avec des instituts homologues

  • Le colloque C4, organisé cette année à Madrid, en coopération avec le Centro superior de estudios de la defensa nacional (CESEDEN) espagnol, le Centro alti studi per la difesa (CASD) italien, et l’Instituto da defesa nacional (IDN) portugais.
  • Le colloque CHEM / NDU, à Washington
  • Le colloque franco-allemand, organisé au CHEM en partenariat avec la Führungsakademie der Bundeswehr (FUAK) allemande.

Les auditeurs de la 67e session

La 67e session est composée de 23 officiers français soit :

  • 8 officiers de l’armée de terre
  • 5 marins
  • 5 officiers de l’armée de l’air
  • 2 gendarmes
  • 2 officiers du Service du commissariat des armées
  • 1 officier de la Direction générale de l’armement

et de 6 officiers étrangers : Allemagne, Espagne, Etats-Unis, Canada, Mali, Royaume-Uni.

photo_officielle_67_chem

D’un âge moyen de 46 ans, du grade de colonel, capitaine de vaisseau ou équivalent, les auditeurs ont déjà assumé le commandement d’unités opérationnelles majeures (régiments, bâtiments de surface de premier rang ou sous-marins, bases aériennes, groupements de gendarmerie départementale…) et tenu des responsabilités importantes au sein des armées et de l’administration centrale dans des domaines variés : opérations, relations internationales, finances, ressources humaines, affaires industrielles, relations avec le Parlement.