70e session (2020-2021)

70e session (2020-2021)

Mise à jour : 21/11/2019

Le CHEM dispense une formation de niveau stratégique dans les domaines de la relation politico-militaire, des opérations, de la préparation du futur, du commandement et de l’organisation des armées. Il aborde également les aspects interministériels et internationaux des questions de défense et de sécurité. Il contribue à l’enrichissement des réflexions stratégiques sur ces questions

Une année dense et riche

À partir de conférences données par les plus hauts responsables de la Défense et d’éminentes personnalités françaises ou étrangères, ainsi que de visites in situ, les auditeurs mettent en perspective les enjeux de défense et de sécurité. Des stages d’immersion en administrations, en entreprises et dans les territoires, ainsi que des missions d’étude à l’étranger permettent aux auditeurs d’appréhender sur le terrain la réalité des problématiques et enjeux stratégiques nationaux et internationaux. La 70e session se rendra ainsi au Sahel, au Royaume-Uni, aux Etats-Unis, en Allemagne, en Russie et en Chine. Les auditeurs de la session participeront également à différents séminaires d’échanges sur des questions stratégiques avec des membres des instituts partenaires et notamment :

  • le Higher Command and Staff Course du Royaume-Uni à Paris ;
  • le Royal College of Defence Studies à Paris ;
  • le colloque C4, organisé à Rome, en coopération avec le Centro superior de estudios de la defensa nacional (CESEDEN) espagnol, le Centro alti studi per la difesa (CASD) italien, et l’Instituto da defesa nacional (IDN) portugais. 

Les auditeurs suivent en parallèle la session nationale « Politique de défense » de l’Institut des hautes études de défense nationale (IHEDN). Ils côtoient ainsi pendant une année 70 auditeurs civils exerçant des responsabilités élevées dans la haute fonction publique et les grands secteurs d’activité de la Nation.

Les auditeurs de la 70e session

Forte de 31 auditeurs, la 70e session (2020-2021) se compose de 26 auditeurs français, issus de l’armée de terre (9), de la marine nationale (6), de l’armée de l’air (6), de la gendarmerie (2), du service du commissariat des armées (2), et de la direction générale de l’armement (1). Elle compte également 5 auditeurs alliés, venant d’Allemagne, d’Italie, de Belgique, des États-Unis et du Royaume-Uni.

D’un âge moyen de 46 ans, les auditeurs ont déjà assumé le commandement d’unités opérationnelles majeures (régiments, bâtiments de surface de premier rang ou sous-marins, bases aériennes, groupements de gendarmerie…) et tenu des responsabilités importantes au sein des armées et de l’administration centrale dans des domaines variés : opérations, relations internationales, finances, ressources humaines, affaires industrielles, relations avec le Parlement…

Le CHEM répond ainsi aux vœux de la ministre des Armées de préparer les officiers à haut potentiel à tenir un rôle déterminant dans l’élaboration des choix en matière de défense.