Appareillage : impromptus de S. Tesson, O. Frébourg, P. Franceschi et L. Finaz

Appareillage : impromptus de S. Tesson, O. Frébourg, P. Franceschi et L. Finaz

Mise à jour : 30/03/2020

Invités par le Centre de documentation de l’École militaire à l’occasion du vernissage de son exposition du printemps 2019 « l’Homme et la mer », les quatre écrivains de Marine ont partagé en direct le sens de leur engagement au sein de cette prestigieuse association de vingt membres fondée par Jean-François Deniau en 2003. Avec générosité, humour et talent, ils ont aussi abordé leur goût pour la littérature et leur amour de la mer, constitutifs de leur parcours de vie comme de leur travail de création, avant de répondre à quelques questions du public.

AppareillageSylvain Tesson : géographe de formation, il effectue le tour du monde à vélo entre 1993 et 1994 et publie un premier ouvrage intitulé On a roulé sur la terre. Écrivain voyageur, auteur de nombreux récits, nouvelles, essais, aphorismes et albums photographiques, il compte aussi à son actif plusieurs films documentaires et reportages. Il a notamment obtenu le prix Médicis essai pour son ouvrage Dans les forêts de Sibérie, le prix Renaudot lui ayant été décerné en 2019 pour La panthère des neiges. Il est reçu parmi les écrivains de Marine en 2012.

Olivier Frébourg : avant de fonder sa propre maison, les Éditions des Équateurs, Olivier Frébourg a été journaliste, conseiller littéraire aux Éditions du Rocher de 1988 à 1990, puis directeur littéraire des Éditions de la Table ronde de 1992 à 2003. Lauréat du prix François Mauriac de l’Académie française en 1998 pour Port d’attache, il a récemment publié Où vont les fils ? au Mercure de France. Contemplatif et homme d’action à la fois, navigateur émérite, il est reçu parmi les écrivains de marine dès 2004.

Patrice Franceschi : écrivain aventurier, il devient membre du groupe des écrivains de Marine en 2014. Aviateur, marin, cinéaste, parachutiste et officier de réserve, il est depuis 1999 le capitaine du trois-mâts d'exploration La Boudeuse, avec lequel il a accompli une vingtaine d'expéditions autour du monde. Il a également été le premier pilote à accomplir un tour du monde en ULM. La vie que j’ai voulue, au Seuil, vient de s’ajouter à la liste de ses nombreux récits, romans et recueils poétiques.

Loïc Finaz : directeur de l’École de guerre, l’amiral Finaz a successivement commandé le bâtiment-école Tigre, l'aviso Jean Moulin puis la frégate anti-sous-marine Latouche-Tréville. Également poète et écrivain, son dernier recueil Que seule demeure la poésie du Ienisseï a été publié en 2014 aux éditions des Équateurs.

Avec la contribution d’Olivia-Jeanne Cohen, Danielle Nougué-Desroches et Franck Smith pour le CDEM.

Un podcast, à écouter ici : Appareillage