Ecole de Guerre

Accueil | ÉCOLE DE GUERRE | Archives des dernières promotions | Actualités de la 24ème promotion | L’éloquence en anglais à l’École de guerre

L’éloquence en anglais à l’École de guerre

  • Agrandir
  • Diminuer

Mis à jour le 14 juin 2017

La témérité qui anime les officiers de l’École de guerre fait partie des forces de l’institution depuis la création de l’établissement en 1751. Depuis six ans, l’équipe de debating coordonnée par Émilie Cléret participe au rayonnement du ministère en affrontant des équipes britanniques et américaines.

English version

Cette année encore, les officiers volontaires ont relevé le défi de l’éloquence en anglais, en tenant la dragée haute à leurs adversaires, y compris sur des territoires anglo-saxons.
Le principe est simple : trois membres de chaque équipe s’affrontent dans la langue de Shakespeare sur le mode du « British Parliamentary » et de « l’American Policy » : 30 minutes de discours, 45 minutes de questions-réponses et 5 minutes de clôture pour le premier mode, plusieurs sessions d’argumentation suivies de 3 minutes de question chacune pour le second mode.

L’équipe de l’Ecole de guerre à la George Washington University lors des Lafayette Debates

Lors des Lafayette Debates à Washington les 8 et 9 avril 2017, l’une des équipes de l’École de guerre est ainsi arrivée en finale militaire, concédant finalement la victoire à l’US Military Academy de West Point. L’engagement des officiers français est à chaque fois salué : le capitaine de corvette Cousin a été désigné « 9th best speaker » et le lieutenant-colonel Bardy « 2nd best speaker » de ce tournoi.

Finale de la joute oratoire opposant l’Ecole de guerre à
l’US Military Academy de West Point

Par les voyages d’étude organisés autour de ces défis sportifs, la direction de l’École de guerre souhaite enrichir le bagage des futurs chefs militaires en leur offrant une connaissance concrète des institutions des pays hôtes. Autour des Lafayette Debates d’avril, les officiers de la Promotion Gallois ont notamment pu parcourir le Département d’Etat, le House Armed Services Committee et rencontrer le Deputy J5 au Pentagone. La découverte conjointe du Homeland Security et du Department of Justice sur la prévention et la condamnation de groupes terroristes leur a donné une connaissance précise de l’approche américaine complétée de manière exclusive par les échanges avec des agents spéciaux du FBI.
Ces rencontres permettent également de développer les partenariats afin d’enrichir chaque année le panel des compétiteurs auxquels les officiers français doivent se mesurer. Le voyage de mars 2017 à Boston et New York a ainsi été exploité par l’équipe pour poser les jalons pour une collaboration dans le cadre du debating avec les universités de Columbia, Harvard, Yale, Princeton et Tufts.

Le rayonnement de l’institution se fait également à domicile : l’équipe de l’École de guerre a jugé en avril un débat sur la sécurité en Europe et la crise des migrants et a affronté brillamment le mardi 9 mai ses homologues britanniques de l’Advanced Command and Staff Course (ACSC) sur le sujet "This House would disband NATO" (voir lien en bas de page).

En plus de leur réelle valeur pédagogique, ces activités font partie intégrante de la mission de coopération internationale dans laquelle la direction est engagée à tous les niveaux de l’enseignement.

Pour aller plus loin :
- les photos DEMS des Lafayette Debates
- l’article sur la victoire de l’École de guerre à domicile en mars 2017
L’Ecole de guerre sur les réseaux sociaux :
- Twitter
- Facebook
- Linkedin

Haut
Copyright Ministère de la Défense 2019 Mentions légales